Avocat divorce yvelines
Publié le - 1369 clics -

Protéger son argent avant d’engager le divorce

Votre mariage ne peut plus être sauvé, le divorce frappe alors. Une des réactions que vous devez avoir est de trouver un bon moyen pour protéger votre capital financier avant la signature du divorce.

Avant la procédure de divorce, il est mieux que vous ayez déjà trouvé un moyen de protéger votre argent. Comme tous les couples, il est possible que vous ayez un compte commun, mais ici, il s’agit de vos comptes personnels surtout. Il en est de même pour les autres biens tels que le logement, la voiture, etc. qui au départ est indispensable pour votre vie de couple mais maintenant, cela constitue un problème à résoudre.

Avant de faire appel à un avocat pour le divorce, vous devez être indépendant financièrement. Il y a des imprévus qui peuvent survenir comme votre compte qui risque d’être vidé.

La fermeture du compte joint

Il s’agit du compte que vous avez en commun avec votre partenaire. Il correspond au compte intitulé « Monsieur ou Madame ». Pour connaître ce compte, vous devez vérifier si vous pouvez l’utiliser sans l’autorisation de votre conjoint. Vous devez alors mettre fin à ce compte vous-même sans parler à votre futur ex. Le divorce n’influe pas beaucoup sur les fonctionnements de ce compte ; le changement doit se faire avant alors.

Si vous pensez qu’il est encore possible de traiter à l’amiable avec votre conjoint, vous pouvez toujours lui en parler pour arriver à une entente. En effet, les signatures des protagonistes sont nécessaires. Enfin, toutes les opérations avec ce compte joint ne doivent plus être valides quelque soit le type.

Rendre votre compte indépendant

Dans le cas où aucune négociation n’est plus possible avec votre partenaire, vous devez faire vous-même la rupture avec le compte joint. Avant tout, vous devez retirer l’argent que vous jugez être votre part. Une lettre recommandée de votre banqué avec un accusé de réception va vous permettre la rupture au compte joint en attendant. Vous devez seulement savoir qu’une fois le divorce prononcé, ce compte sera sous le titre de votre partenaire. Il ne sera plus possible pour vous d’utiliser le compte à ce stade.

Certaines banques proposent la solidarisation de votre compte qui n’est possible que si vous restez en bonne entente avec votre conjoint. Au pire, cela peut empirer la situation et créer d’autres problèmes financiers.

Il ne faut pas aussi oublier que les dettes seront toujours partagées même si vous quitter le compte joint s’il y en avait avant la fin. Cela peut se produire pour les achats qui ont été effectués par credit immediat en ligne.

L’annulation des procurations

La protection de votre argent doit vous conduire à annuler les procurations dont votre conjoint en était bénéficiaire. Une fois vous ne faites plus partie du compte joint, vous n’avez pas besoin de l’accord de votre conjoint pour l’annulation de ces procurations. Votre conjoint peut même ignorer ce changement que vous apportez. Un chéquier à sa possession doit être alors remis auprès de votre banque suite à votre demande.

Les cartes bancaires et les cartes de fidélité

Ces accessoires sont associés à votre compte. Ils ne doivent pas être à la possession de votre conjoint après le divorce. Donc autant le réclamer bien avant la procédure de divorce ainsi que la protection de votre compte.
Avec la carte de fidélité, les boutiques en ligne posent problème. En effet, votre futur ex peut encore en faire usage dont celui qui va rembourser sera vous.

Quand une assurance habitation est-il nécessaire ?

Si vous avez décidé de quitter votre foyer bien avant, vous aurez du pensez à une assurance habitation. Cela vous évite de payer des dépenses en cas de sinistre surtout si la propriété est sous votre nom. Dans le cas om la situation ne peut plus être traitée à l’amiable, procurez vous d’une lettre recommandée pour le renouvellement du contrat d’assurance en attendant. Dans cette lettre sera prescrite les motifs de la résiliation. Ceci étant donné que les signatures des deux sont nécessaire.